Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français et le Climat

Publié le

Etude BVA sur l'opinion et le climat 

Réalisé par BVA  le sondage sur Les Français et le Climat nous le confirme : Non, le climat n’est pas, pour les Français, une priorité (seuls 13% des sondés répondent favorablement à la question « Le réchauffement climatique est-il une priorité ? »), le sujet arrive même bon dernier après le chômage, le terrorisme, le pouvoir d’achat, etc et Oui, ils doutent sérieusement de la capacité des humains à « gérer » la planète - mais de la même manière qu’ils doutent des politiques en général - Voyez l'infographie sur le sondage pour Eclairage public


Lorsqu’on les interroge sur l’action individuelle qui aurait, selon eux, le plus d’impact sur le climat, ils répondent en priorité : Changer ses habitudes au quotidien (les fameux éco-gestes ont encore un bel avenir), Mobiliser une opinion publique mondiale sur la question, et Informer avec un étiquetage environnemental sur les produits. Les sondés sont au courant à 57% de la tenue de la conférence sur le climat de Paris mais ils doutent très fort de l’aboutissement (75% pensent que les chances d’aboutir sont maigres voire nulles…).
Ils attendent des médias, - et c’est presque émouvant pour nous - à près de 80% des informations concrètes pour les aider à s’intéresser à ce qui apparaît encore à leurs yeux comme un « non-sujet ».

Quel type d’informations souhaitent-ils ?

Des informations positives, concrètes, -abordant les conséquences des évolutions climatiques sur leur vie quotidienne-, pédagogiques -soulignant et priorisant les enjeux des actions à mener (alimentation, transports, énergie, culture, etc). Ils souhaitent aussi une plus grande implication des relais sociaux. Enfin les Français attendent aussi, et cela est plus inattendu, de participer au débat. Ils veulent s’approprier ces questions climatiques en donnant leur point de vue, se forger une opinion, s’exprimer sur le sujet.


Nous sommes là en réalité assez loin d’un désintérêt massif ou d’un désinvestissement sur le sujet… La responsabilité des médias est dès lors vraiment importante. A nous d’informer sans écraser, de trier les informations pour répondre au manque de temps des lecteurs, de les mettre en perspective pour rapprocher le climat du quotidien, de faire œuvre de pédagogie sans être donneur de leçons, d’interpeller sans agacer, pour, au final, que chacun se saisisse de la question, pour soi, pour ses enfants. A lire justement, dans Psychologies magazine d’avril, un grand article sur le climat. Avec deux mots clés : les enjeux thématiques (alimentation, transport, énergie, ..) et l’exemplarité de ceux qui ont déjà mis en œuvre des solutions pour le climat.

Commenter cet article