Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

table ronde regionale

Publié le

Ce mercredi, les habitants de cette cité marseillaise promise à la réhabilitation depuis de trop longues années ont profité de la visite de  la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la ville, pour se faire entendre. La Savine, bâtie en 1973, fait l'objet d'un programme de rénovation de 217 logements (sur 930), financé en partie par l'Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine). De plus, le projet fait désormais partie des 1 000 chantiers sélectionnés par l'Etat pour bénéficier du plan de relance. D'où sa visite  venue présenter l'ensemble du projet à Marseille.

La Secrétaire d’Etat n’a pas manqué d’être interpellée tout au long de sa visite « On manque d'information, dénonce la présidente de l'association Alliance savinoise. Des familles sont relogées en attendant les travaux, mais notre crainte, c'est de ne pas pouvoir revenir dans le neuf. » Le bailleur, la Logirem, est montré du doigt. Une dame peste : « ça fait des années qu'on entend parler de la réhabilitation. Mais on ne la vit pas, on la subit : on nous met dans des logements plus chers, on ne nous laisse pas le choix ! »  la Logirem, entend prouver le contraire : « Sur 120 relogements effectués, 70 % ont été faits à un niveau inférieur » de loyer, assure-t-il, tout en assurant qu’il rencontrera très prochainement les intéressés.


« L'Etat ajoute de l'argent pour terminer les travaux et désenclaver le quartier, ça va aller vite », promet la ministre, insistant aussi sur la priorité donnée à « la bataille pour l'emploi ». « Le plan de relance prévoit 1 000 chantiers. Qui dit chantier , dit grands travaux. J'ai la responsabilité de faire en sorte que dans le cadre de ces chantiers, les embauches se fassent dans les quartiers », indique-t-elle. Elle a assuré qu’elle reviendrait à La Savine pour reprendre la discussion avec les habitants.